Objectifs stratégiques

Depuis 2002, Swissmedic est géré à l’aune d’un mandat de prestations délivré par le Conseil fédéral. Conformément aux principes directeurs énoncés dans le rapport sur la gouvernance d’entreprise établi par le Conseil fédéral, la révision de la loi sur les produits thérapeutiques (LPTh), qui a reçu le feu vert du Parlement au printemps 2016, prévoit désormais que la gestion de l’institut reposera sur des objectifs stratégiques

Le Conseil de l'institut élabore ces objectifs en s’appuyant sur les prescriptions énoncées dans la LPTh révisée, puis les soumet pour approbation au Conseil fédéral. Les objectifs stratégiques se fondent sur une analyse du contexte à partir de laquelle le Conseil de l'institut a déduit un programme de développement pour les prochaines années.

Objectifs stratégiques pour 2019-2022

En octobre 2018, le Conseil fédéral a approuvé les objectifs stratégiques arrêtés par l’Institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic), pour les années 2019 à 2022.

Swissmedic doit faire face à des changements radicaux sur les plans scientifique et technologique. Les défis futurs découlent notamment de la personnalisation de la médecine, de la mise en œuvre de la nouvelle législation sur les dispositifs médicaux, et des effets de la numérisation.

Les objectifs stratégiques précisent entre autres que Swissmedic doit constamment renouveler et développer ses compétences afin de ne pas se laisser devancer par les évolutions dans son domaine.

L’institut, qui a déjà numérisé de nombreux processus ces dernières années et qui dispose d’un portail en ligne moderne, doit continuer de manière cohérente sur la voie de la numérisation et utiliser pleinement le potentiel qu’offrent les nouveaux outils.

Poursuite de la coopération nationale et internationale

Comme dans le passé, la coopération internationale joue un rôle majeur pour l’institut. En l’occurrence, il est indispensable de disposer de normes internationales harmonisées pour pouvoir s’appuyer sur le travail réalisé par d’autres autorités et / ou répartir les tâches en matière d’expertise. Les activités dans ce domaine devront être renforcées car ces thématiques gardent une importance stratégique.

Dans le cadre de la collaboration internationale, il faudra en outre continuer à soutenir les projets de coopération au développement, conformément aux principes que le Conseil fédéral avait ancrés dans le mandat de prestations en 2013. Il s'agit avant tout d’améliorer l’accès aux produits thérapeutiques en renforçant les systèmes réglementaires dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI).

Ces dernières années, Swissmedic a également intensifié ses activités de coopération au niveau national, en particulier avec les autorités et les organisations professionnelles. Pendant la prochaine période stratégique, les échanges avec les décideurs dans le domaine de la santé publique devront encore être renforcés.

Accélération des processus

Pendant la période stratégique 2019 à 2022, des processus urgents devront recevoir un coup d’accélérateur, notamment dans le secteur de la mise sur le marché. Ces dernières années, l’accent a surtout été mis sur le respect des délais.

Dernière modification 30.09.2019

Début de la page