Nouveau coronavirus: Swissmedic met en garde contre des médicaments illégaux vendus sur Internet et des fausses promesses de guérison

Seuls les médicaments provenant de canaux de distribution officiels, contrôlés et autorisés sont de qualité irréprochable et sûrs

01.05.2020

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, des médicaments illégaux contre le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) sont proposés à la vente sur Internet et différents réseaux sociaux. A cela s’ajoutent des thérapeutes autoproclamés et autres escrocs, qui exploitent les angoisses et incertitudes actuelles en proposant divers « produits miracles » contre l’infection par le COVID-19. Swissmedic réitère par conséquent ses mises en garde contre les médicaments illégaux et allégations thérapeutiques liés à la pandémie de COVID-19. Quiconque profite de ces offres fallacieuses s’expose et expose les autres à différents dangers. Rappelons que seuls les médicaments provenant de canaux de distribution officiels, contrôlés et autorisés sont de qualité irréprochable et sûrs.

Les médicaments contrefaits ou distribués illégalement compromettent l’approvisionnement des patients et personnels de santé en médicaments sûrs dont ils ont besoin. A l’heure actuelle, il n’existe ni en Suisse ni ailleurs de médicaments autorisés spécifiquement contre le COVID-19 dont le bénéfice thérapeutique est scientifiquement démontré ou de vaccin autorisé contre ce nouveau coronavirus.
En revanche, des essais cliniques sont en cours dans plusieurs pays afin d’obtenir des données fiables sur la sécurité et l’efficacité de médicaments déjà autorisés dans une nouvelle ou une autre indication ou pour faire de premiers tests avec des candidats-vaccins.

Ne pas acheter de médicaments illégaux contre le COVID-19 et faire preuve de méfiance vis-à-vis des offres de traitement douteuses
Les trafiquants proposent un accès « simple, rapide et sans ordonnance » à des médicaments autorisés, dont la délivrance est en général soumise à certaines restrictions.
Ainsi, lorsque des médicaments soumis à ordonnance sont vendus par correspondance sans ordonnance médicale, il s’agit clairement d’offres illégales de produits contrefaits ou de qualité inférieure.

Präparate mit dem Wirkstoff Chloroquin
Cet envoi a été saisi. Swissmedic déconseille fortement aux particuliers de commander de tels antipaludéens sur Internet de leur propre initiative.

De telles préparations peuvent mettre gravement en danger la santé de leurs consommateurs si elles ne contiennent aucun principe actif ou si elles contiennent un principe actif contrefait, voire, dans le pire des cas, des substances toxiques qui n’ont pas leur place dans des médicaments.

Sont également proposées à la vente des préparations censées empêcher la contamination par le virus. Quant aux thérapeutes autoproclamés, ils prétendent pouvoir traiter efficacement le COVID-19 au moyen de produits et traitements « miracles ».

De telles allégations sont bien évidemment mensongères et illégales. Les médias sociaux regorgent aussi d’offres douteuses en provenance de Suisse, de l’étranger ou de sources non identifiées portant sur des médicaments complémentaires et phytomédicaments.
Or, ces thérapeutiques n’offrent pas non plus de médicaments autorisés pour le traitement du COVID-19.

Il n’est pas toujours facile de faire la distinction entre des produits vendus illégalement et ceux distribués en toute légalité.
Mais par principe, n’achetez pas de médicaments sur Internet qui sont présentés comme des traitements curatifs ou préventifs du COVID-19.
Par ailleurs, grâce à leur coopération avec les entreprises et points de remise, les autorités suisses sont parvenues jusqu’à présent à empêcher que des contrefaçons de médicaments n’infiltrent les circuits de vente légaux.
Par conséquent, achetez vos médicament uniquement auprès de points de remise légaux en Suisse.

Recommandations à l’intention des patientes et patients :

  • En cas d’apparition de symptômes évocateurs du COVID-19 (p. ex. fièvre) ou pour toute autre question concernant votre santé, adressez-vous à des personnes exerçant une profession médicale, qui sont dûment formées. Elles seules sont à même d’évaluer votre état de santé, de vous prescrire les traitements adaptés et d’en assurer la surveillance ;
  • En cas de question relative à la pandémie, tournez-vous vers votre médecin traitant, d’autres professionnels de santé ou les autorités compétentes;
  • Swissmedic déconseille formellement tout achat de médicament sur Internet, sauf auprès de pharmacies suisses habilitées à faire de la vente par correspondance, c’est-à-dire qui sont titulaires d’une autorisation cantonale idoine.