Questions fréquentes des patients sur les dispositifs médicaux

a. Pour parler simplement, un dispositif médical est tout ce qui est utilisé dans un but médical et qui n’est pas un médicament. Par dispositif médical, on entend tout produit, y compris les instruments, appareils, logiciels et autres ustensiles ou substances destinés à un usage médical chez l’être humain. Les dispositifs médicaux incluent notamment les articulations artificielles (implants), les fauteuils roulants, les pacemakers, les tensiomètres, les appareils radiologiques, les appareils auditifs ou les lentilles de contact.

b. Les diagnostics in vitro (DIV) forment un groupe spécial de dispositifs médicaux. Ils servent à l’analyse d’échantillons issus de l’organisme humain (p. ex. urine, sang, etc.). Exemples de diagnostics in vitro: les tests de dépistage de la trisomie, du VIH ou les tests de grossesse.

c. Certains produits sans destination médicale sont soumis aux mêmes lois que les dispositifs médicaux. Il s’agit notamment des lentilles de contact de couleur sans correction visuelle, de l’acide hyaluronique pour le traitement des rides, des appareils à cryolipolyse pour la réduction de la graisse corporelle et du laser dépilatoire. Une définition plus précise des produits qui relèvent de cette catégorie figure dans l’annexe I de l’ordonnance sur les dispositifs médicaux (ODim, RS 812.213).