Surveillance du marché

Swissmedic surveille constamment la qualité, la sécurité et l’efficacité des médicaments et dispositifs médicaux, même après leur mise sur le marché.

Surveillance du marché des médicaments

Vigilance relative aux médicaments

Swissmedic recense les signaux de sécurité relatifs aux médicaments, vaccins, produits sanguins labiles et médicaments à usage vétérinaire qui lui ont été communiqués par le biais d’annonces d’effets indésirables (EI) en Suisse. L’institut prend les mesures qui s’imposent lorsque les résultats de ses clarifications confirment un nouveau risque.

L’évaluation des données internationales sur la sécurité des médicaments fait également partie des tâches de Swissmedic.

Contrôle du marché

Swissmedic enregistre les défauts de qualité des médicaments et prend les mesures nécessaires. En fonction du risque potentiel du défaut constaté, Swissmedic détermine s’il y a lieu de procéder à un retrait de lots ou d’envoyer une circulaire aux professionnels de santé.

Swissmedic reçoit également des annonces concernant des produits, activités et importations de médicaments illicites (en particulier distribution non autorisée), les analyse et prend des mesures si nécessaire.

L’échange d’informations au plan international et l’examen d’annonces provenant de l’étranger afin de déterminer leur incidence sur le marché suisse constituent un autre pilier du contrôle du marché.

Les importations de médicaments sont contrôlées et vérifiées avec l’aide des autorités douanières. Swissmedic contrôle et surveille également la publicité pour les médicaments.

Surveillance du marché des dispositifs médicaux

Swissmedic assure aussi la surveillance des dispositifs médicaux déjà mis sur le marché. L’institut surveille également les essais cliniques menés avec des dispositifs médicaux qui ne sont pas encore commercialisables.

Les dispositifs médicaux représentent une gamme de produits très large, qui comprend notamment les implants comme les prothèses de hanche et les pacemakers, les diagnostics in vitro tels que les tests de dépistage du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et les produits destinés au grand public tels que les lentilles de contact.